Ces achats que l’on regrette…

rené futerer biotherm

Alors que je prenais ma douche hier soir, mon regard s’est porté sur ce shampoing de 500 ml qui trône dans ma salle de bain depuis des lustres (plutôt depuis 6 mois dans mon nouvel appartement MAIS il faut savoir que ce même bidon se trouvait précédemment dans ma salle de bain à Paris). La première chose qui m’est venu à l’esprit, c’est le mot « pourquoi » ?  Pourquoi avoir acheté ce format familial de 500 ml pour moi toute seule ? Sans remettre en question l’efficacité de ce shampoing (j’en suis plutôt satisfaite), j’ai tendance à me lasser des produits pour lesquels je n’ai pas un vrai coup de coeur. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il m’arrive d’alterner entre plusieurs soins. Quant au format de ce shampoing, je le trouve beaucoup trop disproportionné par rapport à mes attentes et mes envies du moment, et pour couronner le tout, je n’en vois pas (mais alors vraiment pas) le bout. J’aurais clairement mieux fait de prendre le format normal (200 ml) qui m’aurait peut être coûté que quelques euros de moins ; je l’aurais sans doute fini à l’heure qu’il est et je n’aurais pas ce sentiment d’être encombrée par un shampoing qui me suit partout.

Tout cela pour vous dire que désormais, je n’achèterai plus de produits en taille XXL, sauf si je suis convaincue par le soin et qu’il a été testé, approuvé et racheté depuis longtemps (je pense à la Créaline de Bioderma ou encore aux gels et huiles de douche Aderma ou Avène, que je connais et utilise depuis quelques années).

Je voulais aussi vous parler d’une autre erreur d’achat… la crème solaire de… 400 ml ! J’ai acheté cette crème il y a deux ans et elle a été entamée cette année. A l’heure actuelle, il m’en reste la moitié. Je pense qu’avoir une crème solaire ou une huile solaire pour le corps suffit largement, surtout lorsque l’on ne vit pas au soleil et encore plus lorsque l’on a pas prévu des vacances sous les tropiques. Je me suis demandée ce que j’allais faire de cette crème (j’ai même lancé un appel sur twitter !) et je pense n’avoir d’autre choix que de la jeter… Les crèmes solaires se périment rapidement, enfin ce sont plutôt leurs indices de protection qui peuvent très vite être dégradées, donc je ne prends pas de risques. Recycler ce produit en tant que crème pour le corps ne me paraît pas envisageable dans la mesure où il ne s’agit pas d’un produit de soin (il n’y a qu’à regarder la liste des ingrédients). Je ne remets absolument pas en cause l’efficacité de ce Lait Solaire Biotherm (j’ai apprécié l’utiliser malgré son fini un poil collant et son parfum d’agrumes est une merveille !).

Note à moi même : ne plus acheter des crèmes/huiles solaires de 400 ml sauf si c’est la seule que j’ai et que je suis sûre de pouvoir l’utiliser. Même si l’on n’a jamais trop de protections solaires, je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’en accumuler plusieurs. Une seule avec un indice de protection suffisamment élevée (indice 50 pour moi) suffit amplement.

A moins d’avoir une famille ou de partager ses produits avec une autre personne, mieux vaut ne pas rater son coup lorsque l’on achète des soins en grand format et s’offrir des valeurs sûres (et des produits beaucoup plus appropriés en taille économique, les gels douches par exemple !)

aderma avène bioderma

Les bonnes affaires ne sont pas celles que l’on croit, alors méfiez-vous des offres très (trop ?) alléchantes !

Et vous, faites-vous les mêmes « erreurs » ? Quels sont vos critères pour acheter des soins en format dit « économique » ?

Bisous !

More from The Pretty Cream

Les soins avant shampoing

Lorsque j’ai le temps, j’aime faire précéder mon shampoing de « soins...
Read More