Consommation cosmétique

bathroom theprettycream consommation cosmétique

Photo : Une partie de ma salle de bain en mai 2014

Consommation cosmétique, quel drôle de titre ! Dans quelques jours, cela fera 1 mois que je ne me suis pas offert de produits de beauté. Je précise tout de suite que le mois de décembre 2014 a été le mois des folies en tout genre (Vanity Oh My Cream, quelques commandes à gauche à droite, des achats à New York etc.) et il était clair que je n’allais pas constituer de nouveaux stocks en janvier. 

Depuis quelque temps, je réfléchis à ma manière de consommer et j’aimerais opérer un certain nombre de changements pour alléger mes placards d’une part, mais surtout pour limiter des achats qui peuvent parfois être compulsifs. Mon premier réflexe a été de penser je ne devais plus rien acheter, tout simplement (merci du conseil Caro !). Cela me fait du bien de constater que je n’ai pas failli durant cette période puisque je n’ai ni fait les soldes beauté, ni succombé aux promos du moment. Cela ne m’a pas empêché d’éprouver l’envie de m’offrir 3 soins en particulier (la crème de jour Vanilla Pod, le masque Aura d’Antipodes ainsi que le Baume Premier d’Alors Ça Pousse dont parle si bien Morgane sur son blog). Mais j’ai résisté. Pour autant, je ne mets pas en pratique un no-buy qui m’imposerait de vider un certain nombre de produits pour pouvoir m’autoriser à en racheter 10 autres, ou que sais-je, dans quelques semaines / mois. J’aimerais juste apprendre à réguler mes achats, à les contrôler et surtout, à ne pas constituer un stock de démaquillants ou d’huiles pour le visage (mes péchés mignons !) pour les mois / années à venir.

Bien que mes soins quotidiens soient relativement simples et que j’aie mes basiques, je ne suis pas faite pour le minimalisme cosmétique. J’aime trop les produits de beauté et c’est un tel plaisir pour moi de les utiliser que je ne pense pas être en mesure de m’astreindre à n’avoir qu’un nombre très limité de soins. Je le vivrais comme une punition ! En revanche, aimer les soins ne doit pas nécessairement impliquer des achats compulsifs à tout va. Ma salle de bain n’est pas non plus dans un état de saturation critique mais je sens que j’ai besoin de cette pause, pour pouvoir mieux profiter des soins que je possède en toute simplicité et surtout, savourer mes prochaines acquisitions. Savoir se faire plaisir passe également par la réponse à un besoin du moment. En attendant, j’ai choisi de réorienter mon budget beauté autrement et de privilégier les moments détentes que l’on peut vivre et expérimenter dans un spa ou dans un institut (je n’en ai pas encore fait, je vais séjourner à Paris dans quelques jours et je pense faire un passage chez la Sultane de Saba à cette occasion !).

Bref ! Bien que cet article soit décousu, je pense en écrire d’autres sur cette thématique qui m’inspire beaucoup.

Et vous, quel est votre rapport à tout ça ? Comment gérez-vous votre consommation cosmétique ?

Bisous et à demain !

More from The Pretty Cream

Mission : yeux de biche !

Je ne suis généralement pas très douée pour tracer le trait d’eye...
Read More